Un goût pour la transmission

Les membres du Pôle Alimentation interviennent dans des formations universitaires, du Bac+2 au Bac+5, en passant par le Bac+3 et la formation continue. Ils interviennent également dans la formation des doctorants.
Formation continue

Mise à jour en cours janv. 2021
Bac+2
Diplôme Universitaire de Technologie
Mise à jour en cours 01/2021
Bac+3
Licence professionnelle
Mise à jour en cours 01/2021
Bac+5
Master
 
- Mention Biologie intégrative & agrosciences
Spécialité : Qualité et environnement en productions animales
Spécialité : Sensoriel et innovation en agroalimentaire
- Mention Histoire, civilisations, patrimoine
Spécialité : Cultures et patrimoines de l’alimentation
Parcours accueilli à la Villa Rabelais, dans le cadre de l’Ecole Supérieure en Intelligence des Patrimoines


Mise à jour en cours 01/2021
Formation doctorale

Le contrat doctoral du Pôle Alimentation
Dans le cadre de la procédure d’attribution des contrats doctoraux pilotée par les Ecoles Doctorales, le Pôle Alimentation labellise un sujet de thèse, qui, s’il est conjointement sélectionné par les Ecoles Doctorales, bénéficie d’une bourse.

Le séminaire de recherche du Pôle Alimentation
Ouvert à tous les doctorants, traitant de manière pluridisciplinaire de thèmes liés à l’alimentation. Inscrit au catalogue des formations transversales comme validé par les Ecoles Doctorales, ce séminaire donne lieu à l’attribution de 15 crédits doctoraux.

Pédagogie numérique

Le Pôle Alimentation est impliqué depuis 2015 dans le projet européen Erasmus+ Partenariats Stratégiques European Food Education Season (France, Roumanie, Pologne). Ce projet, basé sur la pédagogie numérique (production de vidéos et de contenus multimédias enrichis, ainsi que d’un parcours pédagogique en ligne), promeut les patrimoines gastronomiques européens auprès des apprenants des métiers de bouche. Il met également en oeuvre le concept de pédagogie inversée, en mettant les apprenants au centre de leur formation. Ce projet s’inscrit dans le programme New Tech New TeAch de l’université de Tours ainsi que dans le programme ARD Intelligence des Patrimoines.